Quelles sont les causes de la maladie bipolaire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Il arrive souvent que nous ressentions différentes humeurs comme la colère, le bonheur ou la tristesse.

Mais, quand nous éprouvons des variations d’humeur ou des humeurs insupportables qui échappent à notre contrôle et qui menacent notre fonctionnement normal, alors cela pourrait être des signes de la maladie bipolaire.

Cette maladie se caractérise par une succession de périodes de dépression et de périodes manie (les malades mentaux, périodes de surexcitation).

Quelles sont les causes de la maladie bipolaire ?

Généralement, la période maniaque prend place juste avant ou juste après la période dépressive. Le pire est que ces périodes peuvent durer une semaine ou plus.

Même si les causes ne sont pas vraiment certifiées à 100 % à cause des variations de la maladie d’un patient à l’autre, plusieurs facteurs ressortent fréquemment.

La maladie bipolaire peut être héréditaire

Plusieurs études ont prouvé que la maladie bipolaire a un grand pourcentage d’être héréditaire. La transmission de parent à enfant de la bipolarité n’a pas été confirmée à 100 %.

Être enfant d’un père ou d’une mère bipolaire pourrait tout de même croître de 50 % le risque que vous attrapiez la maladie. L’hérédité de la maniaco-dépression est l’une des causes qui ne génèrent aucun doute de la part des chercheurs.

La bipolarité héréditaire est aussi une cause valable pour les jumeaux (entre eux).

La médecine n’a pas encore déterminé l’existence d’un gène bipolaire, elle a juste fait le constat que certains patients développent de façon héréditaire des signes de la maladie.

On peut citer comme exemple des comportements anormaux qui se transmettent sur plusieurs générations dans certaines familles.

Autre cause : un traumatisme crânien ou psychique

Les traumatismes qu’ont subis certaines personnes peuvent être à l’origine de la maladie bipolaire. Même s’il n’a pas été diagnostiqué ou est inexistant, un traumatisme peut entraîner cette maladie.

Un évènement traumatisant est difficile à anticiper, car il peut survenir à tout moment. Mais en cas de traumatisme crânien, vous avez la possibilité d’atténuer les conséquences en consultant un spécialiste afin de limiter de potentiels problèmes psychiques.

Si après un traitement, la guérison ne s’annonce pas, il est conseillé de faire un suivi pour mieux cerner les effets du traumatisme et garder le contrôle des évènements.

Une surconsommation de drogue

Il faut le dire clairement, l’abus des drogues n’est pas la premièrement la cause de la maladie bipolaire, mais pour un individu atteint de la maladie, surconsommer les drogues (médicament, alcool, cannabis, cocaïne…) peut déclencher une crise de manie.

C’est aussi le cas pour les personnes qui utilisent certains antidépresseurs à haute dose. Le médecin doit en conséquence être informé des antécédents maniaco-dépressifs du malade afin d’éviter les erreurs de consultation et d’adapter les traitements qui conviennent.

Les facteurs psychologiques de la maladie bipolaire

Certaines personnes éprouvent une difficulté à résoudre les problèmes, un manque de confiance en soi et une lutte quotidienne pour la perfection.

Les personnes qui développent des dépressions récurrentes ont un risque élevé d’atteindre la maladie bipolaire.

D’autres évènements comme le divorce, les difficultés financières, le décès d’un proche, l’abus durant l’enfance peuvent provoquer une dépression ou manie chez certaines personnes sensibles.

En conclusion, il faut dire que la maladie bipolaire est très difficile à surmonter par soi-même. Il faut généralement faire recours à un spécialiste ce qui pourrait engendrer de lourdes dépenses supplémentaires.

Alors il est préférable de mieux cerner les causes de cette maladie afin que vous et vos proches soyez à l’abri.


Lisez aussi:

Maniaco-dépression: comment remonter la pente et aller mieux ?

Trouble bipolaire: quel traitement efficace ?