Comment réparer son intestin irritable qui irrite l’esprit ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Fréquent chez les hommes comme chez les femmes, l’intestin irritable est un syndrome particulier. Il se manifeste de différentes manières et son traitement est un peu complexe.

Découvrez ici l’essentiel à savoir sur cette pathologie, et surtout, comment la soigner.

Comment soigner son intestin irritable ? (lié aux maladies mentales)

Les causes de l’irritation de l’intestin

Il existe une incertitude autour des principales causes du syndrome irritable. Néanmoins, plusieurs hypothèses sont émises et semblent validées. Elles révèlent que ce malaise pourrait être provoqué par des facteurs psychologiques, alimentaires et infectieux.

Cela dit, il faut retenir qu’une mauvaise alimentation ou un manque d’hygiène peuvent rendre l’intestin irritable. Il ne fait pas oublier l’état psychologique de l’individu :

Ce sont les causes les plus recensées dans la majorité des cas d’intestin irritable. On pourrait en déduire que l’état de santé mentale est un facteur non négligeable dans l’origine de ce syndrome.

Il affaiblit la communication entre le système digestif et le système nerveux.

Adopter de bonnes habitudes alimentaires

L’alimentation est un facteur déterminant dans le bon fonctionnement de l’intestin. De bonnes habitudes alimentaires sont alors nécessaires. Cela implique le respect de quelques règles hygiénodiététiques.

  • Consommer au moins trois repas pas jour.
  • Prendre les repas à des heures régulières.
  • Manger décemment sans se plaindre de faim ou d’excès de satiété après les repas.
  • Manger lentement en prenant le temps de bien mastiquer les aliments.
  • Boire assez d’eau par jour, environ 1 à 2 litres pour une meilleure hydratation.
  • Éviter de consommer des fibres insolubles comme les fruits secs et les céréales dures.
  • Favoriser la consommation des fibres solubles.
  • Réduire la consommation des matières grasses.
  • Limiter la consommation de l’alcool et des boissons caféinées.

Ce sont des solutions qui permettent à votre intestin de retrouver leur motricité. Vous pouvez faire recours à un diététicien pour un diagnostic et plus d’informations.

Soigner l’intestin irritable : les solutions médicamenteuses

Ces traitements sont faits d’astuces naturelles ou de suppléments alimentaires. Ces derniers viennent aider l’intestin à retrouver sa motricité. Cependant, pour qu’ils fassent effet, il est primordial pour le patient d’éviter les situations stressantes.

Les probiotiques

Les probiotiques sont des microorganismes utilisés comme complément alimentaire pour pallier de nombreux problèmes, dont ceux intestinaux.

Ce sont des bactéries ou levures susceptibles de garantir le confort du tube digestif. Ils apaisent les douleurs relations à l’irritation de l’intestin.

Toutefois, il existe une variété de probiotiques. Les plus efficaces pour soulager le syndrome de l’intestin irritable sont les microbiotes. Ils possèdent des propriétés antimicrobiennes et immuno-régulatrices.

Grâce à leurs fonctions métaboliques, ils servent de barrière à l’intestin. Ils assurent la synthèse des neuromédiateurs pour favoriser la bonne gestion des émotions.

Les probiotiques existent sous diverses formes et diverses souches. Il revient au spécialiste de vous conseiller ceux qui sont le mieux adaptés à votre organisme.

Les antispasmodiques

Les antispasmodiques sont des médicaments qui servent à traiter les spasmes digestifs. Si l’irritation de l’intestin est liée aux contractions des muscles, ces derniers empêchent ce phénomène. Les différents antispasmodiques disponibles sur le marché sont :

  • le bromure de pinavérium
  • le phloroglucinol
  • la trimébutine
  • l’hyoscyamine
  • et la dicyclomine

En fonction de leur catégorie, ces médicaments peuvent avoir un effet direct ou non sur le patient. Il revient alors au médecin de tenir compte de la cause du syndrome.

Pour conclure, le syndrome de l’intestin irritable n’est pas une fatalité. Il se soigne autant par des médicaments que par des compléments alimentaires. Il nécessite également l’adoption d’une bonne hygiène alimentaire.


Lisez aussi:

Comment reconnaitre une personne bipolaire ?

Les 5 types de troubles bipolaires: quelle différence ?