Trouble bipolaire: quel traitement efficace ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le trouble bipolaire autrefois connu sous le nom de psychose maniaco-dépressive est une maladie qui entraîne des dérèglements d’humeurs.

Dans sa forme la plus courante, la personne qui est sujette à cette maladie fait une alternance entre les épisodes maniaques et dépressifs. Il passe donc d’une période d’exaltation de l’humeur à un moment d’abattement moral.

Quand il est diagnostiqué, le patient doit subir des traitements spéciaux pour se soigner. Découvrez dans cet article les traitements les plus efficaces du trouble bipolaire.

Trouble bipolaire: quel traitement efficace ?

Les régulateurs de l’humeur pour les maniaco-dépressifs

Ce sont des thymorégulateurs qui permettent de réduire la fréquence, la durée et l’intensité des épisodes. Ils permettent aussi d’améliorer la qualité des moments de liberté que vit le patient.

Ces moments sont appelés les intervalles libres, ce sont les rares moments au cours desquels le patient ne subit pas les assauts psychiques de son trouble.

Ils sont pris sur une période préalable de six mois au cours desquels le patient doit être mis sous surveillance.

Le plus performant des thymorégulateurs est le lithium. En dehors de celui-ci, les antiépileptiques ont également démontré leur efficacité. Il s’agit du valpromide, du divalproate, de la carbamazépine et de la lamotrigine de sodium.

Il est possible que, pour rendre le traitement encore plus efficace, le médecin fasse la prescription d’une association de thermorégulateurs.

Il peut aussi proposer une combinaison d’antiépileptique et d’antipsychotiques. Il peut encore proposer une combinaison des trois.

Bipolarité : les traitements sédatifs

Ils interviennent seulement quand l’agitation du patient est assez importante. Ils sont souvent de courte durée. Il s’agit des neuroleptiques sédatifs et des antipsychotiques atypiques.

Beaucoup de patients succombent aux épisodes dépressifs qu’ils subissent. Certains mettent fin à leur jour, et d’autres se font du mal de manière irréversible. Pour les dépressions récurrentes, le traitement le plus efficace reste les antidépresseurs.

Les somnifères, efficaces ?

Chez les patients bipolaires, la fréquence et le rythme de sommeil sont primordiaux. En général, leur sommeil subit une modification au cours des épisodes aigus.

Une privation de sommeil peut provoquer l’apparition d’accès maniaque. Dans le cas contraire, ce sont les épisodes dépressifs qui font leur apparition.

Les traitements utilisés dans ce cas font partie de la classe des benzodiazépines. Ils sont pris avec précaution au risque d’exposer le patient à l’accoutumance.

Il faut préciser que les somnifères ne constituent pas la solution pour améliorer la qualité du sommeil. Il faut pour cela que le patient adopte une bonne hygiène de vie.

La sismothérapie contre les troubles bipolaires

C’est l’électronarcose encore appelée électro-convulsivothérapie. Elle est utilisée pour obtenir, dans des délais courts, l’amélioration de symptômes sévères.

La sismothérapie s’impose aussi dans les cas d’épisodes dépressifs entraînant la présence d’idées suicidaires. C’est un traitement réalisé sous anesthésie générale. Il est effectué sous un contrôle médical très strict.

Dans certaines situations, il favorise la rémission et la disparition de l’épisode et produit un retour à l’état de base.

Il est toutefois important qu’un contrôle régulier de l’état maniaque se fasse grâce à un traitement à long terme. Le patient peut continuer à prendre son traitement curatif initial ou le modifier en fonction de l’évolution de son cas.

En définitive, on peut dire que 70 % des patients répondent à ces traitements. Le trouble bipolaire n’est donc pas une fin en soi. Il est possible pour les personnes qui en souffrent de vivre une vie plus ou moins normale, si elles suivent leur traitement.


Lisez aussi:

Quelles sont les causes de la maladie bipolaire ?